Abuser du bon
Abuser du bon

Soupe à la courge kabocha & haricots blancs épicés

J’adore la soupe, j’adore la courge kabocha et j’adore les options faciles et rapides. Done, done and DONE. Quelque part entre la courge butternut et la patate douce, elle est sucrée, savoureuse et tellement onctueuse. Elles seront rouge-orangées ou vertes (elles ont un peu la forme d’une courge poivrée) selon la variété que vous trouverez à l’épicerie. Si vous en trouvez entières, armez-vous de patience et de votre meilleur couteau pour l’apprêter et la congeler. Vous pouvez en rajouter à tous vos mijotés. Sinon elles se vendent souvent apprêtées et coupées en quart, ce qui sera amplement suffisant pour cette recette. On s’entend que vous pouvez tout à fait cuisiner cette recette avec une courge butternut!

Ingrédients

Disclaimer: Je cuisine plutôt à l’oeil et vous devrez peut-être ajuster les quantités selon vos goûts, mais c’est ça le grand bonheur de la cuisine maison!

  • 1/4 de courge kabocha coupée en tranches ou en cubes (la peau sera plus facile à enlever une fois la courge cuite)
  • 3 petites gousses d’ail en chemise (aka: complètes et toujours dans leur petite enveloppe)
  • Huile de coco, d’avocat ou d’olive
  • 1 oignon rouge haché grossièrement
  • 1 cuillère à soupe débordante de pâte de cari rouge
  • 1 cuillère à soupe de gingembre haché grossièrement
  • 1/2 piment rouge épépiné et haché (optionnel et selon le kick souhaité!)
  • 1/2 boite de conserve de lait ou de crème de coco
  • Bouillon de légumes, bouillon de poulet ou eau pour allonger
  • Sel et poivre
  • 1/2 boite d’haricots de lima (butter beans en anglais) égouttés
  • Pâte de harissa (au goût)
  • Une poignée de coriandre fraiche hachée

 

Méthode

Premièrement, faire griller les courges et l’ail pour un maximum de saveur! Préchauffer le four à 400° F. Placer les tranches ou les cubes de courge et les gousses d’ail en chemise sur une plaque et badigeonner d’huile d’olive. Saupoudrer du sel et donner quelques coups de moulin à poivre. Enfourner de 20 à 30 minutes ou jusqu’à ce que les morceaux de courge soit grillés (tout dépend de la grosseur de vos morceaux).
* Faire griller les gousses d’ail en chemises empêchent de brûler et révèlent des saveurs d’ail confit qui sont complètement irrésistibles dans cette soupe (ou dans n’importe quoi pour être bien honnête).


Deuxièmement, la base de bouillon parfumé. 
Dans une poêle à frire, faites chauffer l’huile à feu moyen-vif. Ajouter les oignons et faire suer un bon moment. Brasser régulièrement et assurez-vous qu’ils sont bien cuits (jusqu’à caramélisés) pour un maximum de goût. Ajouter le gingembre et la pâte de cari rouge et faites frire quelques minutes. Verser le lait de coco dans la poêle et gratter le fond de la poêle pour incorporer tous les sucs de cuisson. Une fois le bouillon bien chaud et les saveurs révélées (n’hésitez pas à goûter pour ajuster), réserver hors du feu.

 

Réduire la soupe! Sortir la courge du four lorsque les morceaux sont tendres et grillés. Placer les morceaux de courge dans un mélangeur. J’utilise un Vitamix qui réduit complètement en purée la pelure, mais vous pouvez l’enlever à cette étape si vous préférez. Sortez les gousses d’ail de leur chemise (!) et les ajouter à la courge dans le mélangeur. Verser doucement le mélange de lait de coco sur la courge. Allonger avec du bouillon de légumes, de poulet ou de l’eau. Vous pouvez également ajustez la consistance du mélange en cours de pulvérisation. Verser la quantité de soupe que vous souhaitez manger dans un chaudron et faites chauffer.

 

Garnir la soupe des haricots épicés! Dans un bol, mélanger les haricots, 1 à 2 cuillères à soupe de pâte d’harissa (en fonction de son degré de picante!) et la coriandre. Vous pouvez faire chauffer le mélange légèrement au micro-ondes, ou les ajouter à température pièce à la soupe qui les réchauffera.

 

Servir la soupe en ajoutant les haricots, un filet d’huile d’olive ou de jus de lime, des oignons hachés finement, des rondelles de piment fort…

 

Le bouillon de poulet maison (ou bone broth) regorge de nutriments, de saveurs et de vertus. Si vous cuisinez un poulet, ne jetez jamais la carcasse. Congelez-la si vous ne voulez pas la perdre, et faites la frémir avec des aromates par une journée frisquette de weekend relax.

Survivre à l’hiver

  

Écrit par
Anne-Marie Archambault
Coach de santé & Guide de méditation