Abuser du bon
Abuser du bon

Le lundi de la déprime existe-t-il?

Vous en avez probablement entendu parlé toute la journée de ce fameux lundi de la déprime dans lequel nous serions plongés depuis ce matin. Troisième lundi du mois de janvier, le pauvre Blue Monday reçoit la palme de la pire journée de l’année selon une équation zéro mathématique issue d’une pseudoscience à 15 cennes. On la doit à un certain Dr. Cliff Arnall qui l’a développé pour le compte de Sky Travel, une compagnie de voyage qui enregistrait des baisses de réservation à partir de la mi-janvier et qui souhaitait trouver le meilleur moment pour lancer une nouvelle campagne marketing.

The Independent reported Saturday the psychologist created quite an elaborate theory: “It was [the formula]: [W+(D-d)]xTQ/MxNA – where W is weather, D is debt, d monthly salary, T time since Christmas, Q time since failure of attempt to give something up, M low motivational level and NA the need to take action.” Source: MIC.com

Anne-Marie_ROND

Un pep talk proposé par Anne-Marie, coach de santé spécialisée dans les baisses de motivation. 

 

CECI ÉTANT DIT…

Tout le monde s’entend pour dire que le mois de janvier est costaud à traverser.
Les factures du temps des fêtes font leur entrée remarquée dans nos boîtes postales et “it’s not a deal if you don’t need it” prend tout son sens.
La cerise sur le sundae: les fameuses résolutions prises avec enthousiasme le 1er janvier s’éloignent tranquillement dans le rétroviseur.
La semaine des quatre jeudis recommence à devenir le moment adéquat pour s’atteler à réaliser toutes ses plus grandes aspirations…

On glisse, on glisse, on glisse… et BANG on tombe du train en marche.
D’LA M@RDE, passes-moi les Doritos.

WOAH MINUTE. 

Pourquoi ne pas faire d’aujourd’hui la journée rêvée pour revenir à l’essence de ces résolutions prises avec peut-être un petit verre de trop pour qu’elles soient réalistes?

 

IMG_5168

Vous êtes vous promis de devenir une PARFAITE ou une MEILLEURE version de vous-mêmes en 2016?

La première option explique peut-être que vous vous trouviez dans le 10e sous-sol ce matin, avec une impression étrange d’un échec renouvelé année après année. Vous souhaitiez perdre 50 livres, aller au sport 6 fois par semaine pour commencer votre entraînement pour le marathon en septembre, méditer, couper le café, aller au yoga, avoir davantage de temps pour vous, vous faire des lunch quotidiennement, cuisiner à tous les soirs, ne plus écouter la télévision ET commencer le dessin de mandalas…

La réalité de votre vie vient simplement de rencontrer la fiction.
Pas de panique.
Il n’y a rien de mal à réévaluer ses habitudes les unes après les autres et à ne pas avoir les yeux plus gros que la panse.

ll faut s’assurer de les ancrer dans le réel, le seul endroit où vous avez la chance de les mettre en pratique. Les limites de votre emploi du temps, de votre niveau d’énergie et de votre capacité d’organisation sont à prendre en considération chaque fois que vous souhaitez modifier une habitude.
Ajouter une séance de sport par semaine, cuisiner un repas mijoté le dimanche en prévision des soirées pressées, vous arrêter pour prendre une marche sur l’heure du lunch, accompagner tous vos repas d’une salade verte: toutes ces habitudes sont d’excellents points de départ qu’on a tendance à considérer comme étant trop minuscules pour être efficaces sur le long terme. Et pourtant, on y arrive tous de la même façon: une bouchée à fois.

c35251cd2f0ef79c167b70acf49d272e

 

… Peut-être que les raccourcis vous séduisent un peu plus ces temps-ci.

Ce coupe-faim vendu dans les magasins d’aliments naturels ne doit pas être SI mauvais après tout?
[recherche Google] « cliniques liposuccion » / « perdre gras sans exercice » / « diètes infaillibles »

On tentera de vous vendre des centaines de solutions miracles au cours des prochaines semaines. Toutes les compagnies sont au courant de votre découragement. Ne tombez pas dans le panneau.

Peut-être que ces quelques phrases viendront à l’encontre de ce que je vous raconte souvent ici mais parfois…

  • s’écouter n’est pas la meilleure option lorsque vient le temps de choisir entre son canapé et la salle de sport: il faut parfois prendre ses espadrilles, passer le pas de la porte et ne jamais se poser de question;
  • nous sommes nos propres ennemis et notre capacité de sabotage est presque sans limite: il faut arrêter de s’écouter;
  • mettre ses priorités à la bonne place veut dire se faire violence… avec le plus de douceur possible.

Il ne faut jamais sous-estimer la cascade de bonnes habitudes qui peuvent se mettre en branle à la suite D’UNE bonne décision.
L’inverse est aussi vrai.

Une frite entraîne souvent un hamburger, qui entraîne un side d’oignons frits, qui entraîne un gâteau au chocolat, qui entraîne un café en après-midi et un marathon de Netflix en soirée.

Dès que vous vous sentez glisser, RÉAGISSEZ.
Revenez. Respirez. Prenez un moment pour revenir à VOUS et aux raisons qui vous motivent à changer vos habitudes. Sans culpabilité: réajustez le tir et remontez dans le train.

 

4b2c0cf1613e7e98b0c08a8113a32ce9

 

Je vous laisse en vous proposant la lecture de ce texte de Danielle LaPorte (dont je vous ai parlé la semaine dernière).

Nous n’avons pas à pratiquer la résilience jusqu’à ce qu’elle devienne notre seule option.
Le pardon ne peut être vraiment mis en pratique que lorsque nous devons pardonner l’impardonnable. 
Et la persévérance n’entre en ligne de compte que lorsque c’est difficile.

Entraînez votre volonté en même temps que votre chien renversé en ce mois de janvier difficile.
Voyez toutes les qualités satellites que vous êtes en train de bâtir pour vous-mêmes.
Des qualités qui vous permettront de réussir tellement plus que votre 5KM en moins de 30 minutes.

Une victoire, aussi petite soit-elle pour les autres, peut ouvrir un monde de possibilités pour soi.
Cultivez ces victoires à tout prix.

Un petit mot d’encouragement peut faire toute la différence…
Tenir vos résolutions vous donnent du fil à retordre?
Parlez à quelqu’un dont le parcours vous inspire de vos difficultés et de vos défis. Notez les trucs que cette personne vous transmet et tentez de les adapter à vous.
Persévérer veut parfois dire de s’étirer le bras et prendre la pomme plutôt que le sac de chips, et parfois courir le dernier kilomètre d’un marathon en pleine canicule.
Elle est la même dans un cas comme dans l’autre.
Évaluez ce que vous devez faire aujourd’hui pour faire preuve de persévérance. Et partez d’où vous êtes, plutôt que d’où vous souhaiteriez être.

Le lundi de la déprime n’existe pas de toute façon.
Faites-en le lundi de la réaffirmation de votre volonté à faire de 2016 une année différente.

Et n’oubliez jamais…

tumblr_n6rfr5rYb21ruevnro1_500

Je m’arrête souvent pour penser à tout ce que mon corps accomplit à chaque seconde pour me garder en vie… que je l’aide ou non. Y pensez-vous parfois?
Ça aide à prendre les bonnes décisions.

 

Pour poursuivre la réflexion…


Andre-Chute

6 conseils d’une ancienne couch potato pour tomber en amour avec le sport.

DSC05052

The Desire Map, mode d’emploi pour placer ses désirs au coeur de ses résolutions.