À Volonté

AvecAnne-Marie
Archambault

mars 2016

5 essentiels pour combattre le rhume

Ça fait que tu t’es transformé en temple de morve? J’ai quelques as dans mon jeu pour t’aider à combattre le rhume et le chasser avant qu’il ne prenne trop ses aises…

Anne-Marie_ROND

Guide pour survivre à un rhume par Anne-Marie

Tout le monde est malade.

Pourquoi les virus sont-ils au sommet de leur forme au printemps? Je suis allée sur le Weather Channel pour connaître la vérité, parce qu’eux la température, ils connaissent ça. Voici leur réponse: les virus adorent les températures douces et sèches. Pas trop froides, et définitivement pas chaudes et humides. Bref: les températures d’air climatisé et de changements de saison sont les préférées de ces indésirables.

Ça fait que … tu as pogné le rhume.

Première étape: s’assurer qu’il ne s’agit pas d’allergies saisonnières. Si c’est le cas, il faut prendre le problème autrement.

Deuxième étape: si ça s’est présenté comme un coup de massue, que les symptômes sont accompagnés de courbatures épiques et d’un mal-être généralisé, il s’agit peut-être de la grippe. Dans ce cas, suivre les symptômes de près…

 

Si c’est bel et bien le rhume, follow the leader. 

 

#1 – Dès les premiers signes d’alarme: couché, dodo. 

Oui. Même si tu n’as pas le temps, que ton calendrier t’envoie des notifications aux 30 secondes et que tu as l’impression que le monde va s’écrouler si tu ne rentres pas travailler: tu te couches, et tu dors. La charge virale d’un rhume est à son paroxysme dans les 24 premières heures précédent les premiers symptômes (tout comme celle de la fabuleuse gastro, d’ailleurs). Quand les symptômes se pointent, tu es un danger public. Tu risques de contaminer tout l’étage en te faisant un café, en serrant une main ou en éternuant dans le corridor. Pour guérir, il faut DORMIR son rhume le plus possible.

D’ailleurs, si tu n’as pas le temps de dormir… ça doit être pour ça que tu as pogné le rhume.

 

#2 – Hydrater ses muqueuses

Je sais que tu sais, mais c’est capital. Il faut faire sortir le méchant. De l’eau citronnée au concombre, du thé à la menthe, une infusion thé vert-curcuma-gingembre, une eau tiède avec des morceaux d’orange, de l’eau de coco: toutes les combinaisons sont bonnes. Il faut boire beaucoup et toujours.

Se gargariser avec de l’eau tiède et du sel de mer et utiliser un Neti Pot ou tout autre bidule qui spoosh de l’eau isotonique ou hypertonique dans les cavités nasales peut aider à diminuer la propagation des virus dans la trachée respiratoire, et donc l’aggravation des symptômes.

Ma recette de soupe-miso est parfaite pour le rhume et se prépare très vite (ce qui est aussi parfait quand on est malade). Bien piquante, elle peut agir comme un décongestionnant hors pair et participer à l’effort immunitaire en prêtant main forte aux bonnes bactéries de la flore intestinale. Ajouter un peu plus de gingembre qu’à l’habitude pour une version turbo expectorante. Un 3-dans-1 finalement.

Soupe deluxe miso

 

#3 – Les remèdes naturels

L’huile d’origan

Après avoir testé plusieurs teintures, concoctions et produits de santé naturels, je dois avouer que le top de mon palmarès est dédié à l’huile d’origan. Attention: le goût est vraiment intense. C’est la raison pour laquelle j’opte pour les capsules phyto-liquides (deuxième à gauche sur la photo). Zéro goût douteux et rapports qui goûtent la sauce à spaghetti pour tous les effets bénéfiques. À prendre dès que quelqu’un de l’entourage commence un rhume pour se donner une chance de passer à côté.

L’huile d’origan n’aide pas à combattre que la grippe: elle serait très efficace contre plusieurs types d’infections, des bronchites aux infections vaginales. Il va de soit: demandez l’avis d’un professionnel de la santé si vous avez des doutes et suivez la posologie indiquée.

Le sirop chinois pour une grippe d’homme

J’ai découvert ce sirop (premier à gauche sur la photo) qui est très efficace contre la toux et le mal de gorge. Concocté à base de 15 plantes et de miel, il aurait été développé sous la dynastie des Qing, en respectant les règles d’or de la médecine traditionnelle chinoise.
À noter qu’il contient du sucrose (communément appelé sucre de table). Il n’est pas indiqué s’il s’agit d’une forme transformée ou naturelle qui serait extraite de la canne à sucre ou de la betterave. Mais aux grands mots les grands remèdes.

Sinon: une petite cuillère à soupe de miel non-pasteurisé (bien important) peut apaiser une gorge en feu et faire office de sirop (si le problème n’est pas trop grave).

#4 – Les vitamines

Opération couleurs-variétés-saveurs. L’alimentation joue un rôle crucial pour un système immunitaire au sommet de sa forme. Lorsqu’on est malade, son importance quintuple (exagération ici uniquement pour mettre de l’emphase).

La morale de l’histoire: il faut résister à l’envie de se commander du St-Hubert pour se simplifier la vie et se gaver de fruits et de légumes pour se remettre rapidement sur pied.

Q. Est-ce que ça marche la vitamine C?
R. Les chercheurs ne s’entendent pas encore sur le dossier. Voici quelques résultats d’études quelque peu contradictoires:

#1 :« Vitamin C inhibits peroxidation of membrane phospholipids and acts as a scavenger of free radicals and is also required for the synthesis of several hormones and neurotransmitters. In humans,vitamin C reduces the duration of common cold symptoms, even if its effect is not clear. Supplementation of vitamin C improves the function of the human immune system, such as antimicrobial and natural killer cell activities, lymphocyte proliferation, chemotaxis and delayed-type hypersensitivity. » – Étude: Role of vitamins D, E, and C in immunity and inflammation. 

#2: « The failure of vitamin C supplementation to reduce the incidence of colds in the general population indicates that routine vitamin C supplementation is not justified, yet vitamin C may be useful for people exposed to brief periods of severe physical exercise. Regular supplementation trials have shown that vitamin C reduces the duration of colds, but this was not replicated in the few therapeutic trials that have been carried out. Nevertheless, given the consistent effect of vitamin C on the duration and severity of colds in the regular supplementation studies, and the low cost and safety, it may be worthwhile for common cold patients to test on an individual basis whether therapeutic vitamin C is beneficial for them. – Étude: Vitamin C for preventing and treating the common cold.

En gros: essayez et vous saurez! La vitamine C possède énormément de propriétés, entre autres dans la lutte aux radicaux libres, la construction des os et des dents et du collagène lors de la réparation des tissus. Vous ne perdez rien à prendre des suppléments aux changements de saison.

Deux choses à savoir:  

  • L’acide ascorbique, ou vitamine C, est très fragile et s’oxyde rapidement au contact de l’air. Pour une dose efficace, privilégier les fruits entiers, puisque la multiplication des surfaces de contact augmentent l’oxydation, ce qui pourrait altérer ses effets. En cuisant les aliments, vous pourriez détruire également une proportion importante de la vitamine C contenue dans les fruits et les légumes. Si vous voulez augmentez votre apport quotidien, optez donc pour des fruits et légumes entiers ET crus. Exit les jus! Pour les smoothies, ajouter les fruits gorgés de vitamine C en entier ou coupés en dés, comme dans mon Smoothie vert casse-rhume!
  • La vitamine C est hydrosoluble: les excédents dont le corps n’a pas besoin sont rejetés dans l’urine. Est-ce que ça veut dire d’en prendre des quantités astronomiques? Pas du tout, mais avant de vous rendre à un dosage qui pourrait vous créer des calculs rénaux par exemple, vous avez besoin d’en absorber *beaucoup*!

D’excellentes sources de vitamine C:

  • Fruits: mûres, kiwi, goyave, baies de Goji, papaye, fraise, agrumes (oranges, citrons, pamplemousses, clémentines)…
  • Légumes: de la famille des choux (de Bruxelles, chou-fleur, brocoli, chou frisé), les épinards…

Pour une dose de cheval, les sachets Emergen-C (deuxième à droite sur la photo) peuvent être de bons partenaires. Avec 1000 mg de vitamine C, vous serez en voiture! Pour celles et ceux qui reprennent le sport sur une fin de rhume, un petit sachet dans votre eau suite à votre entraînement pourrait vous sauver la vie. À ne pas prendre trop près de l’heure du dodo par contre: les risques d’insomnie sont élevés.

 

#5 – Les petits soins de plus

Les virus n’aimant pas les températures chaudes et humides, le sauna peut être un bon endroit pour aller suer les restes d’un rhume. Le yoga chaud peut aussi être une bonne option.

Un bain au sel d’epsom avec quelques gouttes d’huile essentielle assouplira un corps courbaturé, le sulfate de magnésium étant un excellent relaxant musculaire. Avec de l’huile essentielle de lavande pour dormir comme un bébé ou d’eucalyptus pour favoriser l’expectoration. Les huiles essentielles peuvent aussi être diffusées dans l’espace pour l’assainir. J’adore le mélange Gardien d’Aliksir qui embaume ma maison dès que quelqu’un éternue à répétition autour de moi durant la journée. Pas de bain chaud s’il y a fièvre, bien évidemment.

Les probiotiques donnent un solide coup de main à la flore intestinale pour renforcer le système immunitaire. Après plusieurs essais, mon choix s’est arrêté sur Garden of Life (à droite complètement sur la photo), mais de nombreuses options sont disponibles.  De plus en plus de recherches font état de l’importance de ces bactéries dans l’équilibre de la santé générale. Une période de maladie peut la mettre à rude épreuve, surtout si la prise d’antibiotiques ou de médicaments s’est avérée incontournable. Kombucha, choucroute crue, miso & kimchi sont d’excellentes sources de probiotiques naturelles à inclure à votre alimentation pour une version plus économique.

 

DEUX SMOOTHIE CASSE-RHUME

Le smoothie casse-rhume aux agrumes

IMG_5436

Mon bol de smoothie papaye-framboise-banane à la rescousse! 

placeholder2

 

 *** Je tiens à préciser que j’ai payé de ma poche tous les produits qui sont mentionnés ci-haut et qu’aucune compagnie n’a sponsorisé cet article. Il s’agit vraiment de mes coups de coeur et de ceux que je propose aux gens avec qui je travaille en coaching de santé. ***

La prescription de la coach:
Bonne chance et n’hésitez pas à faire pitié pour passer une ou deux journées de plus à la maison. Peut-être que votre boss vous regardera un peu de travers, mais vous vous promènerez dans un corps qui vous aimera tellement plus. 

À Volonté